ÉCONOMIE

SERVICES D’INFORMATIONS AGRICOLES : Quatre applications mobiles offertes aux agriculteurs

La Fao a mis à la disposition de l’Agence nationale de conseil agricole et rural (Ancar) quatre applications mobiles en vue d’offrir des services d’informations et de conseil aux agriculteurs sur le terrain. Le lancement de ce projet a eu lieu, hier, en présence des acteurs de l’agriculture et des partenaires techniques.

Sample ad

L’Agence nationale de conseil agricole et rural (Ancar) s’est lancée, depuis 2018, dans un vaste chantier de modernisation de ses interventions en mettant en place le projet e-conseil qui a permis de développer des outils de technologies de l’information et de la communication pour faciliter les échanges avec les producteurs agricoles et accélérer le transfert des connaissances générées par la recherche. En vue d’accompagner ce projet, la Fao vient de mettre à la disposition de l’Ancar quatre applications mobiles développées grâce à son initiative dénommée Services agricoles et inclusion digitales en Afrique (Saida).
Cette collaboration entre les deux institutions s’est matérialisée avec la création du projet Saida-Sénégal. Il comprend le développement et la distribution de solutions technologiques innovantes aux petits exploitants agricoles. Elles leur permettront d’accéder à des informations de qualité, en temps réel, pour améliorer l’efficacité dans leurs activités.
La mise en œuvre du Saida-Sénégal contribuera à réduire le gap de connaissance entre la recherche et le développement, de fournir des informations en temps réel destinées aux producteurs et, enfin, d’améliorer le processus de collecte des données sur le terrain grâce aux outils technologiques modernes. Concernant les quatre applications, il s’agit de : « Soignez et nourrissez votre bétail » qui fournit des informations sur le contrôle des maladies animales et les stratégies d’alimentation ; « Météorologie et calendrier cultural », une application combinant des informations sur les services météorologiques. La troisième application dénommée « AgriMarketplace » permet de connecter les producteurs, les commerçants et les consommateurs. Enfin la quatrième, « e-Nutrifood », fournit des données sur la production, la conservation et la consommation d’aliments nutritifs.
Pour Dr Robert Guei, représentant de la Fao au Sénégal, le milieu rural ne doit pas rester en marge de l’évolution des technologies de l’information et de la communication. Il estime que ces outils technologiques contribueront à renforcer les activités des agriculteurs et à augmenter leurs rendements productifs. Il déclare que 70 millions seront dégagés pour le déploiement de ces solutions dans 28 communes du Sénégal. De son côté, la directrice générale de l’Ancar, Marième Dramé, s’est félicitée du lancement de ce projet. Elle a réitéré son ambition de faciliter la connexion entre agriculteurs.
Abdou DIAW

Photo du profil de Moustapha Ndoye

 210 Posts 0 Comments 27737 Views

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *