INTERNATIONAL

Implantation Économique de la Chine en Afrique : 10 000 Entreprises de l’empire du milieu sur le continent, avantages et inconvénients

Le  rapport du cabinet de conseil américain McKinsey publié ce mercredi fait part de l’implication économique de la Chine en Afrique est plus importante et plus diversifiée que ne le révèlent  les dernières études sur le sujets.

Sample ad

Le rapport de McKinsey, publié mercredi 28 juin, s’est basé sur des études conduites dans huit pays du continent qui génèrent à près des deux tiers du PIB d’Afrique sub-saharienne.  Ce rapport estime que plus de 10 000 entreprises chinoises opèrent actuellement sur le continent, soit quatre fois plus que les estimations précédentes.

Selon ce rapport 90% de ces entreprises sont des sociétés privées. Un tiers d’entre elles opèreraient dans le secteur manufacturier, un quart dans le secteur des services. Le commerce, la construction et l’immobilier compteraient chacun pour un cinquième de ces sociétés.

De l’avis de ce rapport la présence de ces entreprises chinoises

Les plus

-Parmi les points positifs concernant  la présence des entreprises Chinoises  sur le continent africain,  le rapport McKinsey  révèle que les entreprises chinoises généreraient déjà 12% de la production industrielle africaine, soit 500 milliards de dollars par an. McKinsey souligne la prédominance de la Chine dans les infrastructures. Le pays capterait déjà près de 50% des parts du marché de l’ingénierie, de l’approvisionnement et de la gestion de constructions.

-La santé financière des sociétés chinoises est décrite dans le document comme globalement bonne. Près d’un quart des 1 000 sociétés étudiées ont déclaré avoir couvert leurs investissements initiaux après moins d’un an d’activité. Ce qui fait constater que l’Afrique est une terre fertile pour l’investissement Chinois. Un tiers d’entre elles auraient enregistré des taux de profit supérieurs à 20%. Et 74% d’entre elles se sont déclarées optimistes concernant leur avenir sur le continent.

– Selon le rapport, les flux financiers chinois vers l’Afrique seraient de 15% supérieurs aux chiffres officiels, si l’on inclut les flux non-traditionnels. La Chine serait aussi la plus grosse source de financement en infrastructures sur le continent.

Les moins

-Les sociétés africaines pourraient davantage mieux bénéficier des investissements chinois sur le continent seuls 47% des approvisionnements des entreprises chinoises proviendraient d’elles.

– La sécurité du personnel de ces sociétés  chinoises est  une question toujours en suspens sans oublier l’eternel problème de la corruption.

– les violations du droit du travail par certaines firmes chinoises, les barrières linguistiques et culturelles.

Photo du profil de admin

 367 Posts 0 Comments 152484 Views

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *