ENTREPRISES

Gambie : Bolloré veut le port de Banjul

Sample ad

Après plusieurs années de léthargie sous la dictature de Yahya Jammeh, l’heure du réveil a sonné en Gambie. L’ère de la reconstruction a déduté et les investisseurs sont aux portes de ce pays longtemps tenue sous le joug d’une dictature militaire. Aujourd’hui l’entreprise Bolloré veut être dans le capital du port Gambien avec 200millions d’euros dans ses cartables.

  Motivées par le départ en exile de Yahya Jammeh , les entreprises privées qui veulent aujourd’hui investir en Gambie sont nombreuses. La Gambie voit l’ouverture après plusieurs années de dictature sous l’ère Jammeh. A côté de la Banque mondiale qui vient de financer 200 millions de dollars pour relever financièrement le pays, le courage est passé du coté des investisseurs et pas des moindres. L’entreprise française Bolloré qui contrôle une quinzaine de ports en Afrique est attirée par le port de Banjul,elle propose un paquet de 200 millions d’euros pour entrer dans le capital du complexe portuaire gambien. D’autres candidats sont en lice. Outre le français Bolloré, l’entreprise publique chinoise CCCC a indiqué qu’une de ses filiales avait fait une offre pour tenter de décrocher un contrat de 140 millions d’euros pour la modernisation du port de Banjul.

Le port de Banjul, jugé facile d’accès à partir des voies maritimes de l’Atlantique, dispose d’un fort potentiel stratégique. Son exploitation avait été confiée à un organisme public du temps de Yahya Jammeh.

Photo du profil de admin

 367 Posts 0 Comments 77668 Views

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *