ENTREPRISES

Exploitation aurifère : Téranga Gold absorbe Massawa

La société aurifère Téranga Gold Corporation exploitant la mine de Sabodala annonce l’acquisition de la totalité des actions de Massawa pour un coût global de 106 millions de dollars.

C’est  ce qu’on peut appeler une absorption en bonne et due forme. En effet, La société Téranga Gold Corporation  exploitant la mine d’or de Sabodala dans la région de Kédougou au Sud du Sénégal vient d’annoncer l’acquisition de 90% de la société Massawa, exploitante elle aussi d’une mine d’or dans la même zone. Les deux permis étant contiguë, c’est donc la naissance d’un des complexes aurifères les plus les plus riche en teneur en Afrique,  qui accélérera son repositionnement  en producteur de calibre intermédiaire à faible coût. En effet, Massawa transformera la mine voisine de Sabodala en complexe de premier ordre et prolongera la durée de vie de la mine grâce à l’augmentation de la teneur en or du complexe. « Teranga Gold Corporation a conclu une convention définitive aux termes de laquelle elle acquerra une participation de 90 % dans le projet aurifère Massawa d’une filiale en propriété exclusive de Société aurifère Barrick  et de son coentrepreneur, Compagnie Sénégalaise de Transports Transatlantiques Afrique de l’Ouest SA, désignée, conjointement avec Barrick, les vendeurs. La participation restante de 10 % dans Massawa appartiendra au gouvernement du Sénégal », lit-on dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

Sample ad

« L’acquisition de Massawa transformera Teranga par la création d’un grand complexe aurifère – le premier au pays – ce qui représente un jalon important pour l’industrie de l’exploitation aurifère au Sénégal. Nous nous attendons à ce que la production provenant du complexe Sabodala-Massawa, combinée à celle de notre mine d’or de Wahgnion (Wahgnion ») au Burkina Faso, augmente la production d’or annuelle consolidée cible de Teranga et place cette dernière en position de devenir le prochain producteur d’or polyvalent de calibre intermédiaire à faible coût en Afrique occidentale, l’une des principales régions d’exploitation aurifère au monde », a déclaré Richard Young, président et chef de la direction de Teranga

À l’heure actuelle, entre 35 et 40 millions de tonnes de matériau sont extraites de Sabodala et plus de 4 millions de tonnes de minerai y sont traitées par année. Teranga prévoit intégrer le minerai à teneur élevée des gisements de Massawa dans un plan minier combiné optimisé pour Sabodala, tirant ainsi parti de son infrastructure, de son usine, de son équipement mobile et de son personnel existants.

Financement de la contrepartie initiale

La contrepartie initiale totalise 380 millions de dollars et se compose d’environ 300 millions de dollars en espèces et d’un total d’environ 80 millions de dollars en actions de Teranga remises à Barrick et à CSTTAO.

Une tranche de 225 millions de dollars de la contrepartie initiale sera financée en vertu d’une convention de facilité d’acquisition (la « facilité d’acquisition ») par le prêteur actuel de Teranga, Taurus Funds Management Pty Ltd. (« Taurus »), qui a convenu de prêter 200 millions de dollars, et 25 millions de dollars proviendront de Barrick, membre du syndicat de prêteurs partie à la facilité d’acquisition. Teranga financera la tranche restante de la contrepartie initiale au moyen du placement et du placement privé auprès de Tablo, comme il est indiqué ci-après.

En ce qui concerne la composante en actions de la contrepartie initiale, environ 19,2 millions d’actions de Teranga seront remises à Barrick et environ 1,6 million seront remises à CSTTAO au prix indicatif de 5,10 $ CA par action de Teranga, ce qui correspond au prix par action de Teranga sous-jacente aux reçus de souscription vendus dans le cadre du placement indiqué ci-après et au prix par action de Teranga.

Source : R.B

Photo du profil de Moustapha Ndoye

 405 Posts 0 Comments 67070 Views

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *