FINANCES

Dakar: forum sur le financement de la croissance verte en Afrique

En réponse aux défis de l’impact du changement climatique et dans le cadre des Contributions déterminées au niveau national (NDCs), l’African Guarantee Fund for Small and Medium-sized Enterprises (AGF) et le Fonds nordique de développement (NDF) organisent une conférence internationale sur le financement de la croissance verte en Afrique la premier semaine du Décembre a Dakar, Sénégal.

Sample ad

Enjeux du changement climatique

Le précédant secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, a déclaré que le changement climatique est «le plus grand défi de notre époque», et ses effets se font déjà ressentir dans un grand nombre de pays. Ces dernières années, la communauté internationale a convenu de l’urgence de l’action climatique, qui peut prendre la forme d’une réduction ou d’une limitation des émissions de gaz à effet de serre ou d’une amélioration de la résilience et de la capacité d’adaptation aux effets des changements climatiques dus aux émissions passées. Ces actions nécessitent d’importantes ressources financières de l’ensemble de pays.

En effet, selon la Contribution déterminée au niveau national (CDN), qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement du Plan Sénégal émergent (PSE), le coût total pour une mise en œuvre effective des options de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de la capacité d’adaptation aux effets des changements climatiques dus aux émissions passées s’élèverait à 12 500 milliards de Francs CFA (19 milliards d’euros) à l’horizon 2035.

Alors que les finances publiques continuent d’être nécessaires pour financer ces actions dans tous les pans de l’économie, les ressources demeurent insuffisantes et ne pourront pas couvrir les besoins financiers requis pour promouvoir une économie verte qui permettra de garantir un équilibre entre le développement des activités économiques et la protection de l’environnement. L’implication du secteur privé financier dans la transition vers un monde moins dépendant des énergies fossiles, vers une économie sobre en carbone et résiliente face aux effets des changements climatiques parait donc inévitable.

La conférence de Dakar servira de plateforme d’une part pour les régulateurs d’explorer les politiques, les stratégies émergentes et les avancées réalisées dans le domaine de la finance inclusive et d’étudier la contribution que ces politiques devraient apporter à l’action climatique mondiale, et d’autre part pour échanger autour de la contribution du secteur financier et de la finance inclusive à la lutte contre les effets du changement climatique. Les échanges porteront également autour des actions menées par les partenaires du developpement (nationaux et multilateraux) en faveur des PME dans le cadre de la finance verte inclusive, en vue de renforcer la résilience et atténuer l’impact de l’urgence climatique

Cette conférence internationale, est conforme à l’objectif des gouvernements africains de réduire les gaz à effet de serre, tout en assurant un développement durable. Les besoins en investissement pour un développement inclusif de l’action climatique sont estimés à environ 1.500 milliards de francs CFA par an. Ces investissements, à travers des projets verts devront contribuer aux objectifs du développement durable (ODD), à la mise en œuvre de l’Accord de Paris et aussi aux Contributions déterminées au niveau national (NDCs).

La conférence servira de plate-forme pour discuter des possibilités de financement de l’atténuation et de l’adaptation au changement climatique et l’impact de la réglementation relative aux changements climatiques sur le développement de nouveaux produits et services pour les particuliers et les PME. Il s’agira également de renforcer la capacité des nations africaines à mobiliser du financement pour une croissance faible en carbone. Le rôle du secteur financier dans le développement durable sera également débattu. Les institutions financières de développement (IFD) partageront leur expérience en matière de finance verte pour les PME par le biais d’institutions financières..

La conférence sera suivie d’une formation pour les PME sur la finance verte et ses opportunités, ainsi que d’un atelier sur la finance verte pour les institutions financières et les investisseurs.

Source: FA

Photo du profil de Moustapha Ndoye

 388 Posts 0 Comments 54518 Views

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *